fbpx

Le mailing : comment débuter ?

Écrit par Lou

Publié le 3 Déc. 2021

On a tous une boîte mail, bien trop souvent remplie de messages dont on se serait bien passé… Nous vous apprenons ici à mettre en place un mailing efficace. Le but est d’intéresser et non pas de faire souffler vos destinataires ! Nous parlerons d’une part du mailing dans sa globalité puis des newsletters et comment les intégrer dans votre stratégie digitale.

 

Le mailing, la newsletter, qu’est-ce que c’est ?

Avant tout, une petite définition ne nous ferait pas de mal, n’est-ce pas ? Le mailing c’est simple, c’est la prospection auprès d’une clientèle au moyen de documents expédiés, ici par e-mail.

Pour les différencier, une newsletter est définie comme une lettre d’information envoyée régulièrement par e-mail à une liste de diffusion. Autrement dit, ce sont des mails envoyés à vos abonnés.

Donc un “mailing” relève d’un objectif de prospection (donc les destinataires n’ont pas forcément cherché à être contactés). Une newsletter en revanche, a été sollicitée par l’abonné qui y est inscrit, il s’agit plutôt d’un objectif ici d’information.

 

Quels contenus mettre en avant ?

Les contenus à mettre en avant vont dépendre de votre stratégie. Il s’agit de se demander : qu’est-ce que je veux communiquer ? À qui ?

Dans le cas d’un mailing, il s’agit d’attraper l’attention d’un public qui ne vous connaît pas ou peu. Avec des codes promo, des explications sur votre activité, sur vos nouveautés,… Pour ce type de public, il faut mettre en avant ce qui vous différencie de vos concurrents. S’il s’agit d’une campagne d’acquisition de leads, adoptez une stratégie de communication axée sur la promotion. Pour une campagne dont l’objectif est la notoriété de votre entreprise, privilégiez une stratégie de diffusion de vos canaux de communication.

Dans le cas d’une newsletter, le public est déjà familier. Il est recommandé de leur transmettre vos nouveautés (nouveaux produits, actualisation des services, etc.), vos articles de blog, vos partenariats et également vos promotions lorsque la période s’y prête.

En somme, une stratégie selon le public visé, ce qui peut potentiellement les intéresser. En veillant à ce que l’objet de votre mail soit particulièrement attractif : c’est la première impression que le récepteur aura de votre production.

 

Quels logiciels utiliser pour le mailing ? Quelle plateforme choisir ?

Voici une liste (non-exhaustive) de nos logiciels préférés lorsqu’il s’agit de mailing et de newsletter :

  • MDirector
  • RapidMail
  • Sendinblue
  • CheetahMail
  • Oracle
  • GetResponse
  • CampagneAdobe

Pour notre part, on préfère Sendinblue. Pourquoi ? Au niveau du design, la plateforme propose beaucoup d’outils d’aide, et la prise en main de tout ce que Sendinblue propose est pensé pour les débutants. Facile d’utilisation, la plateforme est également moins cher que ses concurrents. Vous pouvez également bénéficier d’un compte gratuit qui vous permet d’envoyer 300 mails par jour et 9000 maximum par mois. Pour un début, c’est déjà pas mal !

 

Comment le mettre en forme ?

Les logiciels recommandés plus tôt vous permettent de vous occuper de la mise en forme directement dessus. On parle ici de design, de ce que les destinataires auront d’affiché à l’écran.

Bien que les plateformes proposent ces fonctionnalités, elles sont souvent limitées et ne permettent pas un design très poussé. Pour des débutants, Canva.com devrait vous convenir parfaitement. Il suffit d’y créer un compte gratuitement et de rechercher “mail” dans la barre de recherche du site. Vous aurez ainsi le choix du format et des modèles pour vous inspirer. Il est important que le design de vos mailings et newsletters soit en cohérence avec votre identité visuelle.

Votre charte graphique doit être déclinée sur tous vos supports, surtout lorsqu’il s’agit de la même campagne (donc les couleurs, polices d’écriture, visuels, logos doivent être conservés).

Bien que canva.com soit source d’inspiration, nous vous recommandons de vous intéresser à des mailing exemple pour aller plus loin. Chaque plateforme d’envoi recommandée possède des exemple mailing à ce propos.

 

À qui envoyer son mailing ? Pour une campagne efficace

Pour le mailing pur, il faut louer ou acheter des listes d’adresses mail qualifiées. Il s’agit littéralement de grandes listes d’adresses mails de personnes repérées pour s’intéresser à des produits ou services proches de ceux que vous proposez. Il s’agit des personnes qui sont les plus susceptibles d’être intéressées par votre campagne. Pour un mailing qui fonctionne, il faut une liste très qualitative, donc il faut parfois y mettre le prix. On parle ici de mails qui s’envoient à des centaines voir des milliers d’adresses différentes. D’où des coûts parfois importants engagés.

Proposez à vos clients existants de s’inscrire à votre newsletter ! Dans le cas où vous les voyez physiquement, n’hésitez pas à en parler ou à mettre des visuels rappelant de s’y inscrire et pourquoi. Si vous possédez un site web, nous vous recommandons de mettre un lien d’inscription en bas de toutes vos pages ! Dans le cas où vous possédez des comptes sur les réseaux sociaux, n’hésitez pas à poster dessus, mettre des stories et communiquer sur le contenu de vos récents envois ! De manière générale, il s’agit de communication digitale, il vaut donc mieux en discuter avec vos clients via vos canaux de communication digitale existants. Il s’agit de faire comprendre à vos clients que s’ils ne s’inscrivent pas à votre newsletter, ils manqueront beaucoup de choses qui ont de la valeur à leurs yeux.

Quelques règles à respecter

En communication, il y a des lois. Depuis quelques années avec les enjeux sur la cybersécurité, il faut s’y intéresser car elles évoluent régulièrement. Pour une campagne de mailing qui respecte les lois, c’est par ici !

Il est avant tout impératif que les destinataires aient la possibilité de facilement se désinscrire de la liste de suivi. Pour les newsletter, les destinataires doivent s’y inscrire d’eux même ou être notifiés de leur inscription, suite à une action de leur part.

En outre, concernant le mailing, il est interdit de prospecter toute personne n’ayant pas donné son consentement préalable à recevoir un mail. Du moins, c’est interdit sur les comptes personnels mais pas professionnels. La loi étant relativement floue, la majorité des communicants la détournent en utilisant les listes dont nous parlions précédemment.

Prêts à mettre en place votre stratégie de mailing et de newsletter ? À vos claviers !

5/5 - (1 vote)

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à nous le dire !

A PROPOS DE L’AUTEUR

Lou Kassori

Créez votre activité en quelques semaines – avec un expert en création d’entreprise !

De l’élaboration du business plan jusqu’à la recherche de vos premiers clients, lancez sereinement et avec succès votre activité entrepreneuriale à nos côtés !

Eligible CPF, Pôle Emploi & FAF

Quelques articles qu’on vous recommande 👇

Pin It on Pinterest

Sommaire