fbpx

Rédaction SEO : bien rédiger son contenu pour optimiser son référencement

Written by Melanie Lanoy

août 6, 2021

Optimiser le SEO de son site est un des moyens d’action gratuit pour améliorer vos résultats sur les moteurs de recherche. En effet, chaque contenu que vous créez et rédigez sur votre site peut être optimisé pour le référencement naturel. C’est en respectant quelques méthodes que vous y parviendrez. Alors regardons ensemble comment il est possible de bien rédiger son contenu pour optimiser son référencement et parfaire sa rédaction SEO comme un pro !

rédaction seo

 

Qu’est-ce que la rédaction SEO ?

La rédaction SEO est partie intégrante du SEO. Elle applique les codes spécifiques de la rédaction web et les principes d’optimisation du SEO.

Alors, qu’est-ce que le SEO ?

Avant toute chose, pour comprendre la rédaction SEO il faut comprendre ce qu’est le SEO. Alors le SEO, ça veut dire quoi ? Le SEO, en anglais est le Search Engine Optimization. Que nous pourrions traduire littéralement par “optimisation pour les moteurs de recherche”. En français le SEO est appelé : référencement naturel. Alors, lorsque l’on souhaite travailler et améliorer son SEO, on souhaite donc augmenter dans les résultats des moteurs de recherche. Travailler votre SEO de façon optimisée vous aidera à apparaître dans les premiers résultats des pages de moteurs de recherche.

Rédaction SEO : Les bonnes pratiques de la rédaction web

En effet, la rédaction web possède des codes spécifiques qui sont fondamentaux à intégrer, et vont donc de paire avec la rédaction SEO. Je ne rentrerai pas en détail ici mais voici les éléments principaux pour bien rédiger sur internet.

  • Vous devez fixer des objectifs pour le contenu que vous créez
  • Identifier votre public cible
  • Déterminer les mots-clés et la requête cible de votre contenu
  • Veiller à bien respecter la charte éditoriale que vous vous serez fixé
  • Avoir bien défini la structure de son contenu et intégrer les balises titres
  • Pour finir, bien se relire et éviter les fautes d’orthographe
    Retrouvez dans cet article en détail le top 6 des bonnes pratiques de la rédaction web.

Le marketing digital au centre de la rédaction SEO

C’est en établissant une véritable stratégie de marketing digital pour votre SEO que vous serez efficace. En partant d’un objectif clair et précis, cela vous donnera la direction et les actions à mettre en place.

Quelles sont les étapes clés pour établir sa stratégie marketing optimisée SEO ?

1. Fixer des objectifs

Encore et toujours, oui ! Il sera important de vous fixer des objectifs : pertinents, précis, mesurables avec une limite de temps. Vous pouvez utiliser la méthode SMART pour déterminer votre objectif.

2. Identifier son public cible

Après avoir étudié le marché, observé la concurrence et compris où se situe son audience, on cherche donc à se positionner dans le marché. Puis à segmenter son audience pour trouver son public cible. Ce qui vous donne la possibilité de constituer votre client idéal. Dans le jargon technique du marketing digital on appelle cela : un persona. Grâce au persona et les détails qui le caractérise (âge, sexe, zone géographique, catégorie socio-professionnelle…etc) vous saurez comment, quand et où vous adressez à lui, les mots-clés qu’il utilise pour faire ses recherches…etc. C’est bien sûr à vous de déterminer tout cela, c’est un véritable travail d’investigation.

3. Etablir un plan d’action

En fonction des données que vous aurez rassemblées à travers les étapes précédentes, vous pourrez mettre en perspective une stratégie en déterminant les actions à implémenter et à quel moment. De même, dans le cadre de la rédaction SEO, il faudra songer à mettre en place un calendrier éditorial. Car qui dit contenu optimisé SEO, dit publications régulières, dit calendrier éditorial parfaitement établi. En effet, à l’aide du calendrier éditorial vous décidez quand, quoi et où vous publiez. En général, il est intéressant de le prévoir au moins 1 mois à l’avance. Cela peut être tout simplement de se dire : chaque mardi du mois de juillet à telle heure je publie un article de blog sur la région bretonne et une fois par mois j’envoie une newsletter avec un récapitulatif de mes quatre sites préférés à visiter en Bretagne par exemple.

N’oubliez pas non plus la saisonnalité ! Alors la saisonnalité, késako ? Tout simplement, vous n’allez probablement pas écrire un article sur les plus belles plages de France en plein mois de Novembre. Avec la saisonnalité, ce sera le moment pour vous de bien saisir ce qui pourrait intéresser votre public cible au moment où vous rédigez. Donc, la saisonnalité peut jouer en votre faveur car votre public cible ne cherche pas forcément de la même manière à certains moments de l’année. Pour vous faire une idée, pensez au période fin d’année, il est souvent plus attractif de consulter des articles sur “les meilleurs cadeaux high-tech pour ado”, “les plus beaux endroits pour fêter le nouvel an”…etc.

4. Suivre ses performances :

Tout plan d’action n’a d’intérêt que s’il est suivi. Vous devez rigoureusement suivre vos résultats pour en ajuster les éventuels changements et pouvoir progresser rapidement. Par exemple, si vous mettez en place une stratégie de publication plus régulière sur votre blog avec partage sur les réseaux sociaux, tentez d’observer le taux de clic sur tel ou tel article et le trafic sur votre site. Toutes les données que vous compilez sont autant d’indicateurs pour votre performance. Cela vous permet de décider les actions futures, dans le but d’être le plus efficace possible.

 

Rédaction SEO : comment optimiser son contenu sur WordPress?

On entre dans le vif du sujet ! Vous avez donc plusieurs éléments à prendre en compte lorsque vous rédigez en ligne dans le but d’optimiser votre SEO. Voici donc les règles fondamentales pour votre rédaction SEO à bien retenir :

✅ Définir les mots-clés de son contenu

Pas de secret ! La rédaction SEO c’est tout d’abord bien définir sa requête cible et ses mots-clés.

La requête cible est ce que l’internaute tape dans son moteur de recherche pour trouver ce qu’il cherche. Prenons un exemple assez simple : quelqu’un qui cherche un coach en nutrition près de chez lui, avec préférence végan et vous êtes exactement ce coach qu’elle recherche. Alors, si vous vous positionnez sur la requête cible “coach en nutrition”, cette personne risquera de ne pas vous trouver, il sera plus intéressant de jouer sur une requête avec des mots-clés dit de “longues traînes”, par exemple : “coach en nutrition végan Lyon”. Lorsque l’on se positionne sur des mots-clés, il est essentiel de considérer si ce mot-clé est concurrentiel. S’il est trop concurrentiel comme dans le cas de “coach en nutrition” il sera pour vous difficile d’apparaître dans les premiers résultats des moteurs de recherche.

Bonus : outils SEO

Vous pouvez trouver quelques outils gratuits en ligne pour vous aider dans ce travail : on vous donne dans cet article le top 5 des meilleurs outils SEO pour optimiser son site internet, rendez-vous au point 5 pour l’outil gratuit de recherche de mots-clés : Answer the public ! C’est autour de cette requête cible que vous définissez d’autres mots-clés secondaires, mais qui sont tout aussi importants. Les mots-clés de la requête cible doivent impérativement être inclus dans votre titre H1 et votre méta-description. Et de manière plus générale, les mots-clés doivent être suffisamment récurrents dans vos textes !

Le plugin WordPress, Yoast SEO est votre ami. Il vous aidera à bien orienter et structurer la rédaction de votre contenu tenant compte de votre requête cible.

⚡ Attention, rien ne sert de se répéter mainte et mainte fois sur les mots-clés, vous risquez le stuffing ! Le stuffing, c’est la suroptimisation des mots-clés. S’ils sont répétés trop de fois, Google l’analyse et vous sanctionne ! Alors bye bye le référencement naturel !

Alors pour éviter cela, on utilisera bien la notion de cocon sémantique. C’est-à-dire de bien employer tous les différents synonymes et lier vos contenus avec des sujets similaires les uns entre les autres.

✅ Remplir les métadonnées

Les métadonnées sont des informations qui décrivent votre contenu pour les moteurs de recherche. Prenons l’exemple d’un article sur les cafés de Paris illustré avec une photo d’un café à Paris sur Google : Google ne peut pas la voir donc il faudra bien remplir la balise dite “ALT” pour décrire la photo “café paris”. La balise ALT se modifie sur WordPress dans ce que l’on appelle le “texte alternatif”. Ce champ à remplir de “texte alternatif” n’est pas visible pour les visiteurs de votre site. En revanche le titre de votre photo oui. Lorsque le visiteur survole l’image sur votre site, il voit son titre. Donc veillez bien à le changer et à ne pas laisser une image “sans titre”.

Les métadonnées : ou comment structurer son contenu

En effet, les métadonnées qui sont sous la forme de balise, permettent de structurer le contenu. Pour un article de blog par exemple, votre titre principal est identifié avec la balise titre H1. Vous devez impérativement inclure votre requête cible et donc mots-clés principaux dans cette balise H1 ! Puis dans l’ordre, vient le sous-titre donc la balise titre H2. Et ainsi de suite, viendra la balise H3…etc.

⚡ Attention tout de même à l’erreur de débutant qui serait de mettre les titres H1, H2, H3, H4, H5 à la suite. La structure d’un contenu est souvent comme ceci :

  • titre principal
  • 1) sous-titre
  • 1.1) sous-titre paragraphe
  • 1.2) sous-titre paragraphe
  • 2) sous-titre
  • 2.1) sous-titre paragraphe
  • 2.2) sous-titre paragraphe

Ce qui nous donne en ‘langage métadonnées’ :

  • H1 : titre principal
  • H2 : sous-titre 1
  • H3 : sous-titre paragraphe 1.1
  • H3 : sous-titre paragraphe 1.2
  • H2 : sous-titre 2
  • H3 : sous-titre paragraphe 2.1
  • H3 : sous-titre paragraphe 2.2

Vous me suivez ? 🤓

Les métadonnées : le méta-titre et la méta-description

Ces petits contenus descriptifs pour les moteurs de recherche sont à ajouter pour rendre le contenu attractif et qui donne envie de cliquer  sur la page des résultats des moteurs de recherche. Ils doivent contenir vos mots-clés principaux donc ceux de la requête cible. La méta-description est le petit texte que vous avez en dessous du titre sur les résultats de recherche dans Google/moteurs de recherche. Ce n’est pas tout à fait rédigé de la même façon car il y a un nombre de caractères à respecter, donc ni trop long ni trop court ! De même pour le méta-titre, soyez créatif et écrivez quelque chose qui donne envie de découvrir et lire votre contenu.

✅ La qualité et la longueur idéale de contenu pour les moteurs de recherche

De plus, il faudra penser à bien enrichir son contenu et rédiger votre contenu d’une longueur suffisante. Sur un article de blog, Google préfère des contenus d’une plus grande longueur. Entre 1200 et 2000, c’est ce qui semble plaire à Google. Il n’est pas toujours évident de rédiger du contenu d’une telle longueur alors pensez à écrire sur des sujets bien spécifiques où vous décrivez les trucs & astuces qui vous donneront matière à rédiger davantage. Mettez en avant les mots-clés et phrases importantes en utilisant la balise STRONG (qui fera apparaître les mots en gras) pour bien optimiser les mots-clés sur lesquels vous vous positionnez. Rédigez sur des sujets qu’il vous plaise et tenter d’offrir un contenu de qualité, pertinent et utile à votre public cible !

✨ On résume : intégrer bien vos balises titres pour structurer votre contenu, bien remplir son méta-titre (attractif !) et sa méta-description. Puis, on oublie pas la la balise ALT ou les attributs des photos que l’on décrit à l’aide de mots-clés de son contenu, si possible.

✅ Bien concevoir ‘l’explorabilité’ de son site

Alors qu’est-ce que l’explorabilité de son site ? C’est ce qui est explorable par les moteurs de recherche et en un sens aussi par vos visiteurs. Cela contient plusieurs éléments : notamment le contenu de votre site, sa structure mais c’est aussi l’arborescence de votre site ou “plan du site” et les permaliens ou “slug”.

Le contenu et sa structure nous avons parlé précédemment je ne reviens pas dessus.

L’arborescence du site est la façon dont vous avez conçu le site. Par exemple, sur le site d’un restaurant : vous avez la page d’accueil qui vous invite à cliquer sur le menu du restaurant puis la catégorie des formules du midi puis la commande puis le paiement…etc. Et l’arborescence du site : c’est véritablement la carte de direction qui lie vos pages entre elles et de quelle manière, comme sous forme de différents niveaux. C’est un point à ne pas négliger pour son référencement car il est analysé et décortiqué par les moteurs de recherche.

→ Et les permaliens, eux aussi, sont à optimiser. Les permaliens ou “slug” sont les mots intégrés dans l’URL de votre page et qui la décrivent. Par exemple : www.webmyday.io/blog ou www.webmyday.io/titre-de-mon-article
On vous conseille de les rédiger vous-même, car par défaut ils seront écrits comme le titre de la page. Mais parfois il est tout simplement plus logique de les raccourcir et d’enlever les mots inutiles comme les déterminants “un”, “des”…etc.

✅ Veiller à la performance de son site

Pensez à bien optimiser les images, faites attention à leurs tailles et si elles ne sont pas trop lourdes. Donc éventuellement en réduire la taille avant de les ajouter à votre contenu. Vérifiez que les images sont bien sous le format .jpeg et les logos en .png. Ce sont tout un tas de petits détails qui vous feront améliorer votre référencement SEO, augmenter la vitesse de chargement des pages et donc la performance générale de votre site. De même, pensez à vider le cache pour faciliter le fonctionnement de votre site. Pour réduire la vitesse de chargement, vous avez à votre disposition deux plugins gratuits WordPress qui sont : WP Optimize, Autoptimize !

⚡ Attention aussi au responsive de votre site, un site bien optimisée SEO c’est aussi un site optimal pour les différents écrans : bureau (ordinateur), tablette et mobile.

 

 

Voilà, vous avez en votre possession les connaissances basiques pour la rédaction SEO. Désormais vous avez les clés pour travailler à l’amélioration de votre SEO gratuitement, grâce à l’application de ces quelques codes de rédaction web. Cela demande un peu d’expérience d’où la nécessité de pratiquer et rédiger du contenu régulièrement. Allez hop, à vos claviers ! 🙌

 

Oui, vous pouvez créer et gérer votre site !

Plus besoin d’engager un développeur pour créer son propre site web et en être totalement autonome avec Webmyday

D’autres articles à découvrir

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *